Alimentation biologique : les légumes anti-âge

 Avocat

Bien qu’il soit en réalité le fruit de l’avocatier, l`avocat est généralement consommé en légume sous nos latitudes. Aliment digeste et très nourrissant, équilibrant nerveux, il est riche en acides gras mono-insaturés qui luttent contre les problèmes de cholestérol [en augmentant le HDL] et protègent le système cardiovasculaire, ainsi qu’en enzymes nutritives ; il possède une activité anticolibacillaire [il augmente l’acidité urinaire].

L’avocat contient de la vitamine E et du glutathion ; la vitamine E est un antioxydant connu pour freiner les processus de vieillissement et participer à la prévention des maladies cardiaques et diverses formes de cancers. L

Le glutathion est un puissant antioxydant endogène du même type que la vitamine E ; détoxifiant majeur de l’organisme, indispensable en particulier a l’immunité, il neutralise les radicaux libres qui endommagent les cellules. Le glutathion est naturellement présent à l’intérieur de pratiquement toutes les cellules de notre organisme. Aucun autre antioxydant n’est aussi important que lui. C`est le régulateur et le régénérateur des cellules immunitaires et l’agent détoxifiant le plus efficace de l’organisme humain.

L’avocat contient également de l’asclédine, une substance utile aux tissus conjonctifs, du potassium nécessaire pour le bon fonctionnement des cellules, et participant à l’équilibre des électrolytes de l’organisme Q [potassium, sodium entre autres].

Les recherches indiquent que l’avocat est bénéfique dans la prévention du diabète et qu’il participe à la régulation du glucose sanguin. Il possède un faible index glycémique.

Riche en fibres et en eau, il procure rapidement une sensation de satiété et aide au contrôle du poids.

Carotte

Issue d’un légume racine sauvage poussant naturellement dans les pays tempérés, la carotte cultivée comporte plusieurs variétés dont la plus connue est la jaune.

La carotte possède une pléthore de qualités, parmi lesquelles une action régulatrice des fonctions hépatiques et intestinales {efficace contre les diarrhées et les inflammations du c6L0n] ainsi que des propriétés antianémiques et reminéralisantes.

Elle est riche en bêta-carotène [cent grammes de carotte râpée en apportent environ huit milligrammes] un pigment appartenant a la famille des caroténoïdes qui possède la particularité de se transformer en vitamine A dans l’intestin.

Le bêta-carotène a fait l’objet d`expériences en laboratoire, démontrant son efficacité à neutraliser des carcinomes provoques chimiquement ; il diminue les risques de cancer liés à l’exposition solaire, renforce les défenses immunitaires et joue un rôle capital dans l’entretien de la peau. Il empêche, en outre, le cholestérol de s`oxyder et semble également être impliqué dans la protection contre le diabète.

Les carottes contiennent aussi un peu de calcium, des vitamines B, notamment la B9, et des oligoéléments comme le soufre, le manganèse et le cuivre.

La vitamine B9 ou acide folique est impliquée dans la multiplication cellulaire [donc le renouvellement cutané], entretient la bonne santé de l’épiderme et permet la fixation du fer qui entre dans la structure de la kératine. Un déficit en vitamine B9 peut être à l’origine d`une élévation d`un acide amine dans le sang ; l’homocystéine, considéré comme un facteur de risque d`infarctus du myocarde.

Choux

Le chou appartient à la grande famille des crucifères qui comprend de nombreuses variétés et les °travaux les plus récents ont confirmé les vertus légendaires de cet aliment médicament. Ses indications sont multiples et concernent les affections très diverses ; affections respiratoires, gastriques, intestinales (colite ulcéreuse, parasitose), faiblesse générale, anémie, eczéma.

Equilibrant général, reminéralisant et tonifiant, riche en chlorophylle, calcium, soufre, sélénium, vitamine A, B9, C, E, son essence sulfurée est bénéfique pour les poumons, et son jus cru est un véritable pansement et cicatrisant gastrique.

Le chou frisé contient du sulforaphane et des indoles qui participent à la prévention de certains cancers, et les brocolis recèlent d’importants phytonutriments antiinflammatoires [les glucosinalates et les isothiocyanates] qui boostent les défenses immunitaires de l’organisme. Le brocoli joue, par ailleurs, le rôle d`agent antibactérien contre l’Hélicobacter pylori, la bactérie associée ai l’apparition des ulcères de l’estomac.

Une étude récente indique que la consommation régulière de brocolis réduirait les risques d’infarctus, d’hypertension artérielle et de maladies cardio-vasculaires.

19 maiLien Permanent Laisser un commentaire

Laisser un commentaire