Alimentation animalière biologique

Les produits animaux (viandes, poissons, crustacés, œufs, produits laitiers] sont pourvoyeurs de protéines complètes bien assimilées. Ils contiennent tous les acides amines indispensables à l’organisme. Nécessaires à la croissance, l’immunité, au renouvellement des tissus, les protéines sont effectivement essentielles à une alimentation équilibrée. ll est cependant crucial d’avoir des apports diversifies en protéines (en associant céréales et légumineuses) pour ne pas privilégier exclusivement les produits animaux qui devraient être consommes occasionnellement et en petites quantités.

Les protéines carnées sont, en effet, une source de graisses saturées dont l’excès expose aux maladies cardiovasculaires [excès de cholestérol et décide urique, obstruction des artères par athérorne] au surpoids, à certains cancers; des études récentes ont démontré que les végétariens avaient une mortalité, par maladies cardiaques et maladies dégénératives, plus basses que les omnivores.

Quant aux produits laitiers, leur consommation abusive génère souvent des allergies [eczéma, problèmes ORL etc.] et aggrave les apports en graisses saturées.

Saumon sauvage

saumon sauvage

Le saumon sauvage est une excellente source d’acides gras Omega-3 et d’astaxanthine naturelle, un antioxydant anti-inflammatoire de la famille des caroténoïdes qui inactive les radicaux libres engendrés, entre autres, par certaines substances toxiques et les influences nocives du soleil ; elle est active dans toutes les parties de notre corps.

Les acides gras Omega—3 que l’on trouve dans les poissons gras et l`huile de poisson sont dotés de nombreuses propriétés, notamment;

  • Ils accélèrent la fonte des graisses et élèvent le niveau de sérotonine, ce qui a une incidence positive sur l’humeur
  • ils participent au maintien de la masse musculaire et stabilisent la glycérine n
  • ils améliorent la qualité de la peau et optimisent les fonctions cérébrales
  • entretiennent l’immunité

Un déficit d’Omega-3 est associe a l’augmentation de maladies a composantes inflammatoires (allergies, arthrite, maladie de Crohn, eczéma, psoriasis, polyarthrite rhurnatoide …), et des maladies cardiaques, certains cancers ainsi qu’a des troubles mentaux et du comportement (dépression, hyperactivité, schizophrénie).

Le cabillaud, la sardine, l’anchois, la truite sont également une bonne source d’Omega—3.

Huître

huitre

Depuis les temps les plus reculés, les hommes semblent avoir apprécié le gout délicat des huîtres et leur consommation remonterait à la plus haute Antiquité.

À la fois délicieuse et diététique, la chair de ce mollusque possède un arome et un gout inimitables ; c’est un aliment de haute valeur nutritionnelle, qui possèderait de plus des vertus aphrodisiaques.

Peu calorique, équilibrée, pauvre en graisses et sucres, riche en protéines, minéraux (calcium, magnésium, sodium, potassium, iode, cuivre, sélénium) et vitamines [A, Bi, B6 B12 et E], c’est surtout une source intéressante de zinc.

Le zinc est un oligo-élément majeur de la protection contre le vieillissement ; présent en très faible quantité dans notre organisme, on le retrouve dans toutes les cellules, notamment dans les glandes surrénales, la peau, certaines zones du cerveau, le pancréas, l’œil, la prostate et le sperme. Il est indispensable pour le fonctionnement de plus de deux-cents réactions chimiques, en particulier au super-oxyde dismutase {SOD], une enzyme capitale dans la lutte contre les radicaux libres. Le zinc participe également à la synthèse du support de notre code génétique, celle des protéines, au processus immunitaire, à la reproduction, à la croissance. ll intervient aussi dans la vision, le gout et l’odorat

Huître contient également de la taurine, un dérivé de la cystéine (acide aminé soufré nécessaire au maintien de la structure protéique, l’activité enzymatique, et le métabolisme de l’énergie]. La taurine des huitres complète les effets bénéfiques du magnésium en aidant a le fixer dans nos cellules et à compléter son action nerveuse et digestive, Elle a une action favorable sur le muscle cardiaque, la détoxication du foie et stimule l’immunité de l’organisme.

L’œuf

oeuf

L’œuf possède une extrême richesse en minéraux et en vitamines, et c’est une excellente source de protéines.

Le jaune contient des vitamines liposolubles [A, D, E, K} et hydrosolubles [B2, B8, B5, B9, B12], des minéraux [fer et phosphore et des caroténoïdes des (lutéine et zéaxanthine]. Le blanc contient 90% d’eau et 10% de protéines.

L’œuf apporte également des graisses composées de 50% d`acides gras mono-insaturés, de 15% décides gras polyinsaturés et de lécithines ayant une action protectrice vis-à-vis du système cardiovasculaire et du système nerveux central. Le jaune d’un œuf contient du cholestérol (un nutriment indispensable qui n’est nuisible qu’en excès et lorsqu’il est oxydé].

20 maiLien Permanent Laisser un commentaire

Laisser un commentaire